Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Atelier écriture du 26/04/18- Cycle Science fiction

Publié le par Low Ik

Atelier écriture du 26/04/18- Cycle Science fiction

Consigne: Après avoir tiré au sort 4 papiers sur lesquels figures le nom d'un personnage, un objet, un lieu et une spécificité ou le caractère d'un personnage, il fallait écrire un récit avec tout ça.

Les mots que j'ai tirés étaient: Bords de mer- Gants- Chloé- Obsédé par les couleurs.

 

GO

 

Par une belle journée de juillet, Chloé se promenait sue les bords de mer. Le soleil tapait fort sur une mer d'huile. Une légère brise venait rafraîchir sa peau et alléger cette atmosphère suffocante.

Des enfants jouaient au ballon tandis que d'autres couraient après des cerfs-volants.

La grande bleue était prise d'assaut par les vacanciers venus chercher un peu de repos et de détente.

La plage était noire de monde.

le maître nageur avait hissé le drapeau vert au dessus de son poste de garde.

Certains vacanciers imprudents étaient déjà rouges comme des écrevisses.

Quelques rares nuages offraient une courte pause fraîcheur le temps de leur passage devant l'astre solaire qui rayonnait fièrement.

Une chose attira l’œil de Chloé au milieu de cette scène estivale si banale.

Un homme se promenait sur la plage en portant des gants.

Il semblait chercher une place pour installer sa serviette mais errait entre les vacanciers. Au bout d'une demi-heure d'un tel spectacle, Chloé décida d'aller à la rencontre de ce monsieur visiblement perturbé.

Après l'avoir salué, elle le questionna quant à son comportement pour le moins bizarre.

Il répondit simplement qu'il cherchait une place pour installer sa serviette.

Chloé indiqua donc à l'homme un endroit libre. L'homme regarda méticuleusement les alentours. Au final, il indiqua que ça ne lui convenait pas.

La scène se répéta à plusieurs reprises et Chloé commençait à regretter d'avoir proposé son aide.

En fait, l'homme était un artiste et il cherchait la parfaite harmonie de couleurs dans son environnement afin que le tableau  soit PARFAIT!!

Couleurs des maillots de bain, des serviettes, des cheveux, des parasols...Chaque détail comptait.

Chloé finit par abandonner l'homme à son triste sort. 

D'ailleurs, il ne posa jamais sa serviette sur le sable.

Moralité: A trop chercher la perfection, on finit par ne rien faire.

 

De retour chez lui, il put enfin enlever ses gants, libérant ainsi ses mains à la peau fragilisée par de magnifiques tatouages fraîchement réalisés.

 

Commenter cet article