Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Stickman 4: Born to be alive

Publié le par Low Ik

Aujourd'hui, notre reporter Stickman a pu interviewer en exclusivité mondiale Low ik, aka le plus gros débile de l'univers.

En ce 25/05/2018, Low était visiblement ému et rempli d'espoirs et de projets pour l'avenir.

"Heureux" hasard, il portait ce jour-là le t-shirt "pearl jam france 2018" que ces compères d'aventures avaient confectionné.

Stcikman: Low, peux-tu nous expliquer comment t' est venue cette idée de débile profond?

Low: A vrai dire, c'est assez simple. Comme tout le monde, j'ai pris les attentats du 11 septembre en pleine figure et , alors que tout le monde pleurait l'Amérique, ma tête était déjà ailleurs. Comment des hommes peuvent en arriver à faire de telles choses? En effet, un enfant naît innocent et n'aurait jamais idée de faire de telles atrocités mais des adultes si.

Ce jour-là, j'ai ressenti beaucoup de tristesse. Pour les victimes bien évidemment mais pour les terroristes aussi. Il faut avoir beaucoup de mal en soi pour en arriver là.

Ma position est que nous en sommes aussi responsables.

"rien ne se perd. rien ne se crée. tout se transforme."

Notre bonheur avait un prix et nous venions de le payer ce jour-là. Pour avoir la chance de porter un joli bracelet de contre façon et pas cher, des gens à l'autre bout du monde, vivent dans des conditions indignes.

Ce non respect de leur nature en tant qu'humain entraîne de la haine et de la rancœur qui finit par s'exprimer ainsi.

C'est le même phénomène sur notre territoire car les terroristes français sont souvent issus des banlieues que le pays a délaissées ou alors sont des "dérangés" que notre système de santé est incapable de prendre en charge, faute de moyens suffisants.

Ce jour-là, le 11 septembre 2001, j'ai éteint ma TV pour ne plus jamais la rallumer. Cette merde lumineuse me mettait de la merde noire dans la tête.

Au négativisme qu'elle véhicule ,j'ai voulu opposer de belles valeurs comme la solidarité, la bienveillance et mettre en avant des choses qui nous rapprochent plutôt que des choses qui nous divisent.

Si je m'exprime aujourd'hui, c'est simplement que mon plan ne s'est pas déroulé comme prévu et que donc, je dois m'adapter mais j'assume ce côté rêveur et je le revendique haut et fort.

Je suis papa de 2  magnifiques enfants et je ne peux me résigner à leur laisser un monde de fils de pute pour vivre.

S: Low, tu es vulgaire quand même...

L: désolé. Moi j'aurais dit sincère. C'est une question de vision simplement.

C'est un peu comme si un pays allait en attaquer un autre sous des prétextes mensongers en prétendant sauvegarder la liberté des peuples bombardés mais que , quand ces derniers monteraient une attaque sur le sol du pays assaillant, et bien cette fois, ça serait du terrorisme.

Qui a déclaré la guerre en premier?

C'est réducteur certes mais c'est le point de départ d'une réflexion profonde à faire sur notre monde. Plus particulièrement sur notre monde occidental bien malade.

 

S: Je ne saisis pas le rapport avec le projet de concert de Pearl Jam.

L: c'est pourtant simple . Le fatalisme ambiant me gave profondément. "Qu'est ce qu'on peut y faire? C'est comme ça...." Voilà ce que j'entends à longueur de journée et dans tous les domaines. Ma réponse est toujours la même et ne fait jamais plaisir à entendre. "Tu peux te bouger le cul et devenir acteur de ta vie ou rester à pleurnicher sur ton sort comme un gentil mouton."

En réalité, les cons ne sont pas ceux qui font le mal mais ceux qui les laissent faire. Ceux qui se taisent et subissent en silence. A oui, parce que en plus , il ne faut surtout pas critiquer ou penser différemment sinon tu deviens un débile.

Je porte donc fièrement ma couronne de plus gros débile du monde.

S: Tu viens d'une autre planète Low? 

L: en fait, je viens de l'âge de pierre. Du temps ou les hommes vivaient en harmonie avec la nature. Il y a eu la période glacière et j'ai été congelé. Puis la Terre s'est réchauffée et j'ai dégelé mais je suis resté con.

Je viens du passé mais je crois que votre monde qui va vite a déraillé à un moment.

j'essaie juste de dire qu'il y a d'autres façons de vivre ensemble que de taper sur son voisin pour le voler et qu'un connard avec une rollex restera un connard. Son égo lui fera juste croire qu'il a réussi sa vie alors qu'à l'intérieur de lui, il n'y aura rien.

S:Et le rapport avec le concert?

L: excuse, j 'ai dérapé. Pearl Jam est un groupe qui porte des valeurs.Ils m'ont transmis ces valeurs: bienveillance, respect, amour, protection des plus faibles,ouverture d'esprit.

Avec ticketmaster, à l'époque, ils ont , eux aussi, essayer de changer la donne mais , comme nous cette fois-ci, ils ont manqué de soutien.

Ce n'est que partie remise. Les rêves finissent toujours par se réaliser si tu ne les perds pas de vue.

Pearl Jam encourage aussi l'activisme de ses fans et c'est ce que nous avons fait. On s'est bougé le cul. On a essayé quelque chose de fou. On a osé.

J'attendais d'eux qu'ils nous donnent la main pour montrer au monde que les rêves peuvent se réaliser et qu'il est temps de rêver un monde meilleur pour demain . Pour nos enfants.Tu vois mon Stickman, le truc était tout simple en fait.

S: que ressens-tu aujourd'hui?

L:Beaucoup de fierté d'avoir tenté cette aventure. Fierté de moi-même aussi car j'ai repoussé mes limites et ne les ai d'ailleurs pas encore trouvé. Fierté d'avoir pu discuter avec la direction de Rolling Stone magazine. fierté que lorsque j'ai demandé à Fred de Radio perfecto s'il pouvait faire une soirée spéciale Pearl Jam, ce dernier m'a illico proposé une journée et il m'a confié la rédaction de la playlist de cette belle journée. Fierté d'avoir retrouvé tous mes potes de la jamily française car ça faisait trop longtemps qu'on ne s'était pas revu. Fierté dans une certaine mesure car j'ai fait rêver à travers notre aventure des fans. J'ai eu de très beaux témoignages qui m'ont conforté sur le fait que nous allions dans la bonne direction.

S Et les haters dans tout ça?

L: Ils font partie de la vie. Ils se croient forts mais en fait, ils n'ont de pouvoir que si on leur en accorde. J'ai kiffé ma grand-mère de leur faire fermer leurs gueules et de pas lâcher le morceau face à eux. Comme je dis toujours, il y a les gens qui parlent (les haters) et ceux qui agissent (les autres). c'est ainsi mais le plus drôle est que quand les choses réussissent les haters d'hier deviennent ceux qui étaient soi disant là depuis le début. j'adore. Quand je vois ça,  j'ai envie de les embrasser tellement ils me font rire.

S: Je crois qu'on a fait le tour. tu veux ajouter quelque chose Low?

L: Pour terminer, je dirais juste que mon amour est inconditionnel et que si PJ ne veut pas venir en France, je respecterai leur choix. Ca me fera chier un peu quand même mais je suis maître de mon destin, pas du leur.

Notre message est arrivé sur le bureau de Kelly Curtis. La pétition a bien grandi depuis les débuts.Les fans se sont retrouvés et des amitiés fortes sont nées. pour moi , on a fait le job. Je remercie tous ceux qui ont participé à cette aventure et plein de belles pensées pour les furieux de la Dream Team. Je crois qu'il y a d'autres projets qui verront le jour bientôt...A suivre 

Mon petit Stickman, tu es ici chez toi. Quand tu iras à Seattle faire la bise à tes parents, donne leur juste ça de ma part:

 

Stickman 4: Born to be alive

ça les fera rire.

Je terminerai cette interview avec les paroles d'un poète américain du nom d'Eddie Vedder:

"You can spend your time alone redigesting past regrets

Or you can come to terms  and realize

you're the olny one who cannot forgive yourself

Makes Much more sense to live in the present tense"

Peace.

Low

Commenter cet article
S
<3<3<3
Répondre