Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le pouvoir de l'attente: Waiting for the night

Publié le par Low Ik

Le pouvoir de l'attente: Waiting for the night

Je ne m'attendais pas à ta venue tout de suite mais c'est une bonne surprise. 

J'avais prévu de lire le bouquin de ma pote mais du coup, je le ferai plus tard. Si tu t'appelles Caro Mélu, je te promets que je lirai ton livre.

Le pouvoir de l'attente: Waiting for the night

Je connais bien la dame et elle a une imagination de dingue et un grand cœur donc le livre doit être génial.

On remonte au tout début............t'as vu?

L'inattendu amène la surprise.

L'attente amène le train-train voire l'ennui.

On va aller faire un tour du côté obscur et comme je suis un gros branleur, je laisse Marie et Lionel , aka The Liminanas, nous faire débuter le voyage.


Ils vont poser l'ambiance.

 

Le pouvoir de l'attente: Waiting for the night
Le pouvoir de l'attente: Waiting for the night
Le pouvoir de l'attente: Waiting for the night
Le pouvoir de l'attente: Waiting for the night

Continuez de danser.

Continuez de danser.

Continuez de danser......

Attends, attends.

Putain, t'es vraiment toujours aussi chiant (je te l'ai déjà dit dans le premier bouquin)!!

Le positif est négatif des fois.

Alors que le négatif peut amener du positif...t'as déjà oublié?

T'y comprends rien?

Attends devient "n'attends pas" comme pourquoi devient " pourquoi pas".

N'attends pas, n'attends pas...GO

C'est tout de suite mieux....positive spirit.

Avec ce petit pas, tu changes de domicile. Tu passes de la salle d'attente à la salle d'opération. Je te laisse méditer là-dessus.

L'action se passe dans la salle d'opération et pas dans la salle d'attente.

L'attente, c'est la passivité voire la déception.

Ne rien attendre de personne c'est la liberté. Médite là-dessus aussi mon copain, c'est important ça.

The Liminanas n'ont amené du côté obscur mais il se trouve où?

 

Le pouvoir de l'attente: Waiting for the night

Il est partout. En toi, en moi, dans l'univers.

Je suis un peu timide alors je ne vais pas aller en toi mais en moi.

Voir ce côté obscur me permet de savoir qui je suis.

Le pouvoir de l'attente: Waiting for the night

On passe par l'iris de mes yeux pour rentrer dans ma tronche.

Merde.....il n'y a rien dedans.

C'est qui le mec au milieu de tout ce vide?

Viens avec moi, on va le voir.

-Salut mec, est-ce que tu sais pourquoi j'ai rien dans la tête?

-Je sais que je ne sais rien, me répondit Socrate.

 

Le pouvoir de l'attente: Waiting for the night

Il est bien gentil mais on est pas plus avancé avec ces conneries. A moins que....est-ce que tu crois que le mec ne voudrait pas ainsi nous dire qu'il n'a aucune certitude et qu'il se place ainsi dans une posture d'ouverture d'esprit maximale face au monde?

C'est carrément pas mal pour qui a soif de savoir.

Je lui roule une pelle et poursuit ma route du côté de mon coeur.

Il bat encore. C'est bon signe. i'm still alive!!

Il est bien rempli et pourtant il y a de la place pour tout le monde...??? Je te laisse réfléchir à ça aussi.

Après, je me dis qu'on a déjà fait un tour dans ma tête et dans mon coeur dans l'excellent(c'est de l'ironie) premier livre et donc je ressors.

De retour dans le monde réel, je vous regarde et je me dis:

Le pouvoir de l'attente: Waiting for the night

N'attends pas une révolution pour te bouger le cul.

N'attends rien des dirigeants non plus car ça fait un bail qu'ils sont au pouvoir et , si tu dresses leur bilan, tu constateras une odeur nauséabonde...oui, ça sent la merde.

J'ai fini sans culotte dans "Thunderclap" mais là, je te présente mes opposants: les sans-couilles.

C'est pas très joli comme terme mais ça reflète bien le courage de ceux qui attendent et qui restent passifs.

Pearl Jam prône l'activisme...je les aime bien eux.

Je lève la tête et dans le ciel, je vois une myriade d'étoiles.

Une chanson résonne en moi:

Le pouvoir de l'attente: Waiting for the night

Je crois qu'on est attendu. On va aller faire un tour dans l'espace.

Comment? comment je fais pour y aller?

Je vois un mec. Je l'interroge:

-est-ce que tu sais comment on fait pour aller dans l'espace?

-Je sais que je ne sais rien.

Il est relou quand même....

Je demande à ma fille si elle a une idée et me dit de prendre un cerf-volant.

TOUT EST VRAI.

En vrai, c'est un delta plane mais elle appelle ça un cerf-voalnt.

J'adore sa vision des choses.

Les enfants sont formidables.

 

Je prends donc mon cerf-volant et j'essaie de m'envoler.

Putain, j'arrive pas à décoller.

Je repense à la phrase de mon pote "Je sais que je ne sais rien". Je vire mes certitudes, mes préjugés et bim!! le cerf-volant commence à décoller.

Il manque un peu de vent pour vraiment pouvoir prendre de la hauteur.

A cet instant, je suis face à un choix. Je pourrais envoyer "Wind of change" de Scorpions qui conviendrait parfaitement ou.... Pour pouvoir avancer et prendre le hauteur, je dois prendre une décision:

 

Une fois à la limite de l'atmosphère, je regarde en bas.

Merde...

Et si l'Homme représentait 1% de la population vivante du globe?

Je sais que je n'en sais rien et je n 'ai pas vérifié mais c'est une bonne piste de réflexion.

Est-ce que notre espèce pourrait détruire toutes les autres alors qu'elle ne représente rien en fait?

 

Je regarde en bas et je vois tous ces gens qui n'arrivent pas à faire décoller décoller leurs putains de cerf-volants.

Normal, ils sont attachés à des chaînes...eux seuls peuvent s'en libérer car ce sont eux qui les ont créées. Ça s'appelle des croyances.

Je suis à la limite de l'atmosphère....je n'arrive pas à aller plus loin.

Je suis limité.

Je gueule. Je pleure. Je m’énerve. Je me calme.

J'en veux à la Terre entière et puis...je me rends compte que comme ces braves gens en bas, je me limite tout seul. Je pète donc les quelques cloisons qui restaient dans mon esprit.

Ça marche. Je sens l'attractivité. La loi d'attractivité.

Je pense donc je suis.

Je pense à ma destination et j'y vais...j'y serai.

Merde...

Je me fracasse la tête dans la Lune. Et oui, des fois, j'ai la tête dans la Lune mais c'est quand même mieux que dans le cul,non?

Je me reconcentre et GO.

Je pense donc je suis....on y est.

Moi, une tête d'ampoule dans l'origine de tout: l'univers.

C'était pas plus gros qu'une tête d'épingle il paraît.

Je regarde dedans. Il n'y a rien. Comme dans ma tronche.

Rien pas un bruit.

Peut-on dire que j'ai l'univers dans la tête?

Et là, devine sur qui je tombe. Mon Socrate. "Je sais que je ne sais rien mais casse toi vite car ça va tout péter", me dit-il.

Je ne risque pas grand chose pensais-je. Il n'y a rien donc il n'y a aucune raison pour que ça pète tout seul.

Et pourtant, ça a pété.Incroyable!!!

L'infiniment petit est devenu infiniment grand.....le Big Bang.

Quoi? L'univers a un truc à nous dire:

 

Le pouvoir de l'attente: Waiting for the night

Il n'attend rien mais peut tout. Et il emmerde le capitalisme aussi car lui, il est en croissance permanente et il ne connaît pas de récession.

L'Univers se contente de rien et a TOUT.

Je salue l'Univers et je rentre chez moi. Retour sur Terre.

T'es toujours là. T'as pas bougé. Tu attends.

Si tu attends, il ne passera rien.

Tu restes enfermé en salle d'attente avec tes croyances, tes préjugés et tes certitudes.

Attendre, attendre, attendre....t'attends quoi pour te bouger le cul?

Je ne veux aucune excuse. Pour avancer, trouve des solutions.

Oublie l'attente et appuie sur la détente.

La détente libère des tensions alors que l'attente capte ton attention.

Tu attends tout de la vie mais elle, elle ne t'attendra pas.

L'attente est latente, haletante.

Ne remets pas à demain ce que tu pouvais faire hier.

On arrive à la fin de ce joli voyage. Je me suis éclaté. J'en ai pris plein la tête. Plein les yeux. Plein le cœur et pourtant, je n'ai RIEN fait. J'ai juste écrit.

Elle est pas belle la vie?

Alors, l'attente, ça te tente?

 

Le pouvoir de l'attente: Waiting for the night

Quelquefois, pour passer d'un état d'âme à un autre, il suffit de rien.

Quelquefois, pour passer de l'attente à la détente, il suffit de rien.

Quelquefois, pour passer de la peur de l'avenir à la confiance en l'avenir, il suffit de rien.

Quelquefois, pour se changer soi et changer le monde, il suffit de rien.

L'inattendu, l'invité surprise est là: Sometimes (Piste 1) vient de passer sous nos yeux.

No Code est en route sur la platine.

 

Attends, attends. Regarde cette merveilleuse étoile filante. Faisons un voeu et bougeons nous le cul pour notre avenir et celui de nos enfants.

Commenter cet article