Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Be yourself: l'art de créer sa réalité

Publié le par Low Ik

"Etre toi-même, c'est tout ce que tu peux faire...."

OK OK.

C'est tout ce que tu peux faire et en même temps, ça n'est pas rien.

Le Soleil se repose depuis bien longtemps maintenant...

La nuit est blanche et pourtant dehors il fait noir.

La page est blanche.

Les idées sont claires. 

Il y a encore un instant je tournais en rond dans mon lit.

Il y a un court instant, les pensées tournaient en rond dans ma tête.

Les pensées se sont transformées en idées.

Les idées ont amenées d'autres pensées...

Au final, tout cela amène une action: écrire.

Pour le meilleur et pour le pire. 

La consigne est toujours la même : donner le meilleur pour recevoir le meilleur.

L'introduction est bien jolie mais il va falloir s'y jeter...je vais devoir créer une réalité. Et oui UNE réalité car il en existe une infinité en réalité.

L'ART DE CREER SA REALITE....GO

 

Générique:

 

La réalité peut-elle être virtuelle?

Si tu réponds "non", que fais-tu de tes pensées? 

Elles n'existent pas? Tu ne penses pas?

Reprends l'introduction....

Une pensée peut amener une action.  L'action, bien réelle, a donc commencé avec la pensée.

Non?

Attends, attends...je viens de trouver un truc. Je ne sais pas ce qu'il vient faire là mais je te le donne. On ne sait jamais.

 

 

Est-ce que les pensées ont une influence sur la réalité?

Est-ce que TES pensées ont une influence sur TA réalité?

Vagues à l'âme....Etats d'âme...ça te parle?

Quelque fois, nous sommes plongés dans nos pensées et percevons mal la réalité. C'est la fameuse projection de pensée. Tout comme l'eau finit par déborder du verre si l'on n'arrête pas de le remplir, les pensées finissent par déborder de notre être si nous n'y prêtons pas attention.

OK OK

Mais si j'arrête de penser, il se passe quoi?

Très bonne question et je te remercie de l'avoir posé.

Mon pote Descartes dit toujours:  "Je pense donc  je suis."

Donc si tu ne penses plus, ben...c'est que t'es mort!!

Je connais une tribu de chauves en robe rouge ou orange qui pensent pour ne pas penser.

En observant ses pensées, en y prêtant attention, elles finissent par disparaître. Elles se transforment.

Si une pensée se transforme en pensée, elle reste virtuelle.

Attends, attends...c'est l'exact opposé de ce que je t'ai dit plus tôt?

Et oui, Yin et Yang. Chaque chose porte tout et son contraire. Pourquoi les pensées ne suivraient pas la même règle?

Une pensée devient réelle si elle est suive d'action...c'est la fameuse loi d'attr-action. Tu attires ainsi ta réalité. Tu la crées? 

Inconsciemment, ta réalité s'harmonise avec tes pensées. Tu réalises donc l'importance de bien observer tes mauvaises pensées pour les corriger, les faire disparaître et,  au contraire, de développer encore plus tes pensées positives et bienveillantes.

C'est scientifiquement prouvé, faire du bien à l'autre nous fait du bien à nous...le pouvoir de la bienveillance!

C'est somme toute quelque chose de logique: Si j'embellis la réalité extérieure, action qui peut-être le fruit d'une pensée inconsciente, alors je change mon regard sur le monde et sur la place que j'occupe dans ce monde. J'ai donc une meilleure estime de moi et je me sens mieux.

Inversement, si je me sens mieux, j'aurais plus envie de contribuer à rendre le monde meilleur en donnant le meilleur de moi. En étant généreux....en étant gêne heureux.

Et pendant ce temps-là, Socrate fait comme les jours, il repart à zéro. Encore et encore. "Je sais que je ne sais rien."

Si dans notre univers, tout est toujours en mouvement, il en est de même pour la réalité d'où la nécessité de la remettre en question chaque jour, à chaque respiration, à chaque inspiration.

Etre soi et créer sa réalité, cela implique aussi une notion de responsabilité.

Pour créer sa réalité, il faut prendre ses responsabilités. Prendre sa part de responsabilité dans sa (c)réalité actuelle. Redevenir responsable pour ne plus être victime pour ne plus se sentir coupable pour se sentir capable...

Créer sa réalité, c'est rêver sa vie pour vivre une vie rêvée.

Je relis cette phrase et fais un come-back au tout début de mon aventure...j'avais un slogan, une idée : i dream my life, I live my dreams.

Je constate que je suis resté sur la même longueur d'onde. C'est cool. 

C'est sûrement que cette idée fait partie de moi, de mon ADN. Nous avons vu plus haut le gêne heureux. Celui-là doit être le gêne éthique....le j'aime éthique.

Créer sa réalité, c'est jouer avec la vie et vivre pour jouer.

Créer sa réalité, c'est croire savoir puis finalement se faire avoir.

Socrate t'avait pourtant prévenu ;)

Créer sa réalité, c'est agir en pensée.

Créer sa réalité, c'est courir après l'horizon. C'est partir en exploration intérieure et extérieure afin que sa réalité soit augmentée.

Créer sa réalité, c'est vivre avec passion.

Créer sa réalité, c'est oser l'affronter afin de trouver sa liberté.

Créer sa réalité, c'est sortir des automatismes de pensée qui ne fonctionnent plus sinon ils te mâtent...sinon la réalité finit par te faire peur....l'automatisme somatise...et le monde devient autiste. Prisonnier et dirigé par ses peurs. Prisonnier et limité par ses peurs.

Créer sa réalité, c'est savoir se mettre à la place de l'autre afin de profiter de sa vision, de ses richesses intérieures et ainsi embellir le monde ensemble, ainsi enrichir tout le monde ensemble....le pouvoir de l'empathie.

S'il existe une infinité de réalités, pourquoi ne pas les partager, pourquoi ne pas échanger afin de pouvoir, ENSEMBLE, créer un monde meilleur? Pourquoi rêver d'un ailleurs quand le meilleur est déjà en chacun de nous?  POURQUOI????

Créer sa réalité, c'est refuser l'économie virtuelle car , au final, la 3e guerre mondiale n'est pas économique comme le rêve de bien tristes quinquas amoureux de leur montre. Leur montre leur montre la tristesse de leur  vie: penser que réussir sa vie revient à posséder une montre révèle plutôt le prix qu'ils accordent au matériel, au détriment du spirituel.

Au final, la 3e guerre mondiale est écologique.

Pourquoi, des gens  qui parlent sur les réseaux sociaux devraient être contrôlés?

Pourquoi , tout d'un coup, le virtuel devient source de tous les maux alors que cela fait des années que cela se passe en économie et qu'aucun homme politique n'a été capable de faire quoi que ce soit?

Les capitaux peuvent voguer librement et virtuellement mais pas les pensées?

L'économie est au service de l'humanité ou est-ce que les peuples sont au service de l'économie?

Créer sa réalité, c'est savoir voyager dans ses pensées...

Allez, viens, je t'emmène faire un tour.

Petite musique d'ambiance:

 

 

 

Tu es chez toi ou dehors....tu me lis assis ou debout...tu ne sais pas où je vais t'emmener...peut-être que je n'en ai aucune idée?...Imagine que tes yeux vont se fermer...Ecoute la musique qui vient caresser tes oreilles...ressens la qui vibre dans tout ton corps...Sens-tu cette vibration profonde dans ta cage thoracique?...Prends maintenant une profonde inspiration...Peut-être que tu pourras sentir la légèreté de l'air qui t'envahit?...Peut-être que tu pourras ressentir la liberté de l'air qui traverse les frontières, les saisons , les années, les êtres?...Quand tu souffleras, tu pourras peut-être sentir tes soucis, tes pensées qui quittent ton corps. Qui sortent de ton esprit...plus tu souffleras et plus tu aspireras à plus de liberté; à plus de légèreté...ta respiration sera de plus en plus profonde...plus ta respiration sera profonde et plus tes perceptions seront subtiles...tu auras peut-être l'impression que ton corps s'allège, que ton âme s'élève...est-ce que tu vois toutes les bulles d'oxygène qu'il y a dans l'air que tu respires?...à "3", tu sauteras dans une bulle et le voyage pourra commencer....

1....

2....

3....

bien dans ta bulle, tu voyages le long de ta gorge puis tu arrives dans tes poumons...tu passes dans les alvéoles pulmonaires et tu te retrouves dans ton sang...bien dans ta bulle, bien au chaud, bien détendu et totalement libre...tu réalises alors à quelle vitesse circule le sang dans ton corps...tu passes dans chaque organe de ton corps; dans chaque muscle de ton corps...et puis, après avoir exploré ton monde intérieur, il est temps de prendre un  peu l'air...retour dans tes poumons pour la grande sortie....pfffffffffffff....oui, c'est ça...souffles...tu  es maintenant dans la pièce. Toujours dans ta bulle. Toujours pleinement détendu et libre...les fenêtres sont ouvertes ou fermées?...on s'en fout, on passe...une fenêtre n'est pas hermétique...si on le voulait, on pourrait même traverser les murs....sens-tu l'air qui est plus frais dehors?...Sens-tu le courant d'air qui nous pousse?...Nous passons à travers les arbres et leurs branches bougent....est-ce que c'est notre passage qui a fait bouger les branches ou est-ce l'arbre qui nous a poussé en passant pour nous donner encore plus de vitesse...les paysages défilent sous nos yeux...on continue?...OK OK...on arrive sur l'aire de lancement d'une fusée...on se glisse à l'intérieur..."attachez vos ceintures"...

10...

9...

8...

7...

6...

5...tu entends ton coeur qui bat?...

4...tu sens ta respiration qui se crispe?...

3...

2...

1...

GO...

La poussée est énorme....nous sommes collés à la paroi de la fusée...même l'air peine à remplir nos poumons...et puis, nous atteignons notre vitesse de croisière...et puis, nous arrivons dans  l'espace...allez viens, on sort....on va allez prendre l'air dans l'espace....vois-tu toute cette immensité?...vois-tu toute cette luminosité au milieu de toute cette pénombre?...regarde sur ta droite.... E.T. qui fait du vélo dans l'espace avec Alf sur son porte bagage et Denver le dernier dinosaure qui les suit en skate....à cet instant, profondément détendu et libre, ton esprit peut t'amener toutes les images les plus loufoques afin de profiter au maximum de cette expérience...ton esprit pourra t'amener tous les sons les plus bizarres afin de t'amuser encore plus...on est pas bien là?...il va être temps de rentrer...je vais devoir aller me coucher...comment on rentre?...de la même manière que l'on est parti...prends une profonde inspiration...tu réussis à inspirer de l'air venant de l'espace...bien dans ta bulle, détendu et libre, tu rentres sur Terre...tu as raison, faisons un petit coucou à Alf, Denver, E.T et tous les autres...on ne voit alors plus rien du tout...on se sent comme sur un nid douillet....comme sur un lit de coton...nous venons juste de traverser de magnifiques nuages immaculés...Mais, en quelle année sommes-nous?...partout il y a des dinosaures...cette petite bulle d'oxygène nous a fait voyager dans le temps car cela fait des millénaires qu'elle est sur Terre...elle a traversé d'innombrables êtres, d'innombrables océans...cette petite bulle d'oxygène a traversé les années...lentement, nous sommes aspirés par un dinosaure....nous passons le long de son cou.....nous arrivons dans ses poumons...nous passons dans son sang...regarde dans son génome...incroyable!!!!...nous apparaissons dans son ADN...une infime partie de son ADN... tu arrives maintenant à voir les bulles d'oxygène qui sont produites par les arbres partout autour de nous....et grâce au Soleil...

"bip! bip! bip! bip!"....

merde, c'est mon réveil...si le voyage t'a plu, on en fera d'autres..."est-ce que ça vous  a plu? Est-ce que vous reviendrez?" dit la chanson...et puis, LENTEMENT.....TRANQUILLEMENT.....LIBREMENT....tu vas revenir ici et maintenant...tu vas prendre une bonne inspiration et sentir tes muscles qui se réveillent...tu vas sentir le poids de ton corps....à "3", tu pourras imaginer que tes yeux se rouvrent et peut-être, que tu auras fait un beau voyage....un voyage en pensées dans la réalité virtuelle....un  voyage durant lequel tu auras pu découvrir des ressources en toi....un voyage durant lequel tu auras musclé ta créativité....un voyage qui a un délicieux parfum de LIBERTE...je te salue donc ici et te remercie pour ta visite...

1....

2....

3...

te voilà arrivé!!!

 

Refais ce voyage en choisissant ta bande son. Prends une musique cool et planante. Ecoute la au casque.

Enfin, tu le fais si tu le veux, bien évidemment.

 

Du coup, je me demande: On crée sa réalité ou on réalise sa création?

 

Cette nuit, j'ai rêvé éveillé...

 

Petite berceuse pour trouver le sommeil:

Peace and understanding,

 

Low

 

Commenter cet article