Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nom de Dieu : l'art de la croyance

Publié le par Low Ik

OK OK

Ca fait un bail que j'ai pas refait un tour dans l'espace !

Ca fait un bail que j'ai pas conduit de véhicule.

- Ah ouais ? Et ton corps, c'est pas un véhicule ? Et ton esprit, c'est pas un véhicule ? Et la Terre, c'est pas ton vaisseau spatial ?

Merde, il avait raison le con....

- C'est cool que tu sois là car c'est justement toi que je voulais voir, dis-je. J'ai une question existentielle à te poser.

- Vas-y, je t'écoute.

- Cher Univers, mon Dieu, mon copain, dis-moi, toi qui sais tout, toi qui crées tout, qui est le plus fort : l'éléphant ou l'hippopotame ?

- C'est ça ta question existentielle ? T'es con ou quoi ?

- Ben oui pourquoi? ça ne se voit pas ? 

- J'en sais rien, Low. Ça dépend de chacun. Ça dépend de l'éléphant et de l'hippopotame. Ça dépend de leur âge. Ça dépend de leur forme physique. Ça dépend aussi et surtout de leur confiance en eux, de leur croyances limitantes. Si tu élèves un éléphant en lui expliquant que les hippos sont plus forts, il le croira et ne cherchera pas à penser autrement... à moins qu'il ne lui manque une case. Et alors là, il devient dangereux. 

La nature ayant horreur du vide, il faudra bien qu'il remplisse cette case. Et il ne tombera pas forcément sur les mêmes croyances que les autres éléphants. Imagine qu'il pense le contraire et qu'il finisse par éclater un hippopotame... Que vont penser les autres éléphants ? Est-ce que ce serait la fin de la domination des hippos ?

Mais certains éléphants, noyés sous leurs peurs, pourraient garder leurs anciennes croyances limitantes car il faut une certaine audace pour remettre en cause tout son système de pensée.

- Donc t'es en train de m'expliquer que l'impermanence vaut sur tout et partout ?

- Ben oui...

- Mais du coup, est-ce que je peux être plus fort que toi ?

- Tu veux être plus fort que Dieu ?

- Dans l'absolu, ce serait possible, mais il te faudrait une force incroyable pour arriver à un tel résultat. Est-ce que tu crois que c'est vous qui apprenez de moi ou moi qui apprends de vous ? Est-ce que je ne fais pas des tests sur vous et avec vous ? Si les règles du jeu sont les mêmes pour tout le monde, qui est l'arbitre ?

Avez-vous un libre arbitre ?

Low ????

- Oui?

- Alors, t'en penses quoi ?

- Un éléphant, ça a de grandes défenses et une trompe puissante pour péter la gueule à cet enfoiré d'hippo...

- Pffff.... et pour le reste ?

- J'en sais rien et je vis comme si j'étais libre. Si je me pense libre, est-ce que je le suis ? Ou est-ce que je vis avec une illusion de liberté qui m'a été transmise ? Et d'abord, si toi tu as créé et tu es l'Univers, qui t'a créé toi ? Un autre Univers ? Les parents ont des enfants et sont en même temps des enfants... Je donne vie à chacune de mes cellules et elles me donnent la vie.

Un être vivant crée. On meurt quand on n'a plus d'énergie.

Est-ce que TOUT EST ENERGIE ? Et si oui, d'où vient-elle ? Quelle est-elle ? Si la mort fait partie de la vie, est-ce que la vie fait partie de la mort ? Y aurait-il de l'infini dans la finitude ? 

- Certains meurent pour sauver des vies. Certains sont tués pour sauver des vies. Un arbre qui meurt contribue à nourrir d'autres formes de vie qui elles-mêmes servent d'autres formes... Tu meurs à chaque seconde, à chaque instant. Celui que tu étais il y a un instant se transforme sans cesse en celui que tu deviens. Si le passé crée le présent, qui lui-même crée le futur, est-ce que ces 3 espaces temps n'existent pas en même temps, ici et maintenant ?

- J'agis au présent en tirant les leçons de mon passé pour créer mon futur.

- T'as déjà écrit une phrase dans le genre par le passé !!

- C'est vrai !! Et je l'écrirai sûrement encore dans mon futur. L'idée a traversé l'espace temps.

- TOUT SE PASSE AU PRESENT !! Si tu es dans le passé ou dans le futur, tu es absent !

Devant moi, les nuages défilaient à une vitesse phénoménale. Je voyais tout cela à travers deux gros hublots. Alors que j'étais tout là-haut, à la limite de l'espace, je suis tombé sur un spectacle incroyable qui allait peut-être enfin répondre à ma question et changer le cours de ma vie. Au milieu du ciel, un ring de boxe avec, à ma droite un putain d'éléphant en short rouge et à ma gauche, un hippopotame en short bleu.

Le beau parleur s'exprima dans le haut parleur : "Merci à vous de voyager à bord de mon cerveau déglingué. Je dois malheureusement  changer de cap car je ne peux pas vous laisser voir la fin de ce match. Cela changerait beaucoup trop de choses. Je vous propose de regarder un petit film et de vous détendre. Le personnel et moi-même espérons que vous avez passé un agréable moment en notre compagnie et sur notre compagnie et que vous reviendrez très prochainement pour de nouvelles aventures. Je vous joins aussi une chanson dédicacée par l'Univers pour vous. Peace and understanding, Low, votre commandant pour vous servir".

 

I believe I can fly

I believe I can lie

I believe I can cry

I believe I can die

I can if I believe

I can live

I live

alive

Nom de Dieu : l'art de la croyance
Nom de Dieu : l'art de la croyance

Attends, attends...

Si ça se trouve, tu t'es déjà barré. J'ai fait comme toi. Je croyais que l'article étai terminé.

La magie de l'instant présent, c'est que tu ne contrôles rien. Tu vis. Tout simplement.

TOUT EST SIMPLE ????

J'écris en live, sans note, sans idée. Juste avec l'envie d'avancer.

Et quelques fois, voire souvent, le hasard me fait des petits clins d’œil via les chansons qui passent dans mes oreilles à ce moment-là, via les partages de mes amis, via l'actualité...

C'est ainsi que j'ai eu "Reason to believe" dans les oreilles au moment de terminer l'article.

Mais, entre temps, je tombe sur le concert de mon Boss à Broadway.

Concert à la cool. Simple. Intimiste. Naturel.

Il n'en fallait pas plus pour reprendre l'article à la fin et en faire un nouveau début.

Nouveauté, nouveauté... et pour moi aussi.

Il y avait un article caché....

Et dans cet article caché, un peu comme avec les poupées russes, il y avait un hommage !!

Est-ce que cet hommage sera à la hauteur de mon Boss ???

Et puis d'abord, comment est-il possible de n'avoir ni dieu ni maître et d'avoir un Boss ?

J'ai levé les yeux au ciel. L'Univers se marrait. Enfoiré de merde !!

Ai-je un libre arbitre ou est-ce que j'écris les mots d'un autre ?

D'où vient l'inspiration ? Pourquoi est-elle limitée ? 

Ça commence avec une bonne inspiration et ça se termine à l'heure de l'expiration.

Je suis entré dans le rock par le haut. J'étais (au) Nirvana. J'étais "Smells like teen spirit".

Je continue mon voyage avec le Boss. Je deviens : "Smells like Springsteen spirit".

J'avais la feuille de route sous les yeux et je n'ai jamais rien capté.

Il était une fois une médiathèque.

Dans cet endroit magique, dans cet endroit magnifique, tout l'Univers était concentré.

Dans ce bel endroit, tout l'Univers était dispersé.

Dans ce joli tout, il y avait plein de monde, plein de mondes....

Ces mondes étaient parallèles, équivalents, entremêlés... liés.

On en revient à ce que j'adore : TOUT EST LI­E.

Prenons le concert parfait : Les artistes sont bien en forme grâce aux cuisiniers qui ont régalé leurs papilles. Les fans sont heureux car les artistes vont régaler leurs pupilles.

Les architectes ont pensé le lieu, l'acoustique, le design...

Les ouvriers ont bâti tout cela. Les routes mènent tout le monde au bon endroit.

Le pétrole permet à tout le monde de bouger. L’électricité permet à tout le monde de se connecter ou de se déconnecter.

Le cuisinier, tout comme l'artiste, est derrière son piano.

4...

3...

2...

1...

Que la lumière soit... et la lumière fût :

 La lumière fût et l'on put observer les bonnes ondes se propager.

La lumière fût et les étoiles brillèrent.

La lumière fût et les soleils rayonnèrent.

Un jour, dans une médiathèque, le hasard fit se rencontrer deux êtres.

Le Boss chantait. L'auditeur rêvait... la vie allait changer.

 

 

Quoi ????

Les écoutes se sont enchaînées. Encore. Et encore...

La formule était magique. La formule était magnifique.

Le combat était lancé. Allais-je remporter la victoire ?

Solide comme un rock, léger comme la plume, je me laissais porter par le vent, je me laissais porter par l'envie. Je lâchais prise pour atterrir ici et maintenant.

Ce fût le début de nombreuses aventures et rencontres.

 

Parti de rien. N'y connaissant rien, j'étais le challenger.

Peu de gens ont parié sur moi et je respecte leur choix.

Dans un monde où tout est à vendre, je crois que j'ai toujours préféré observer. 

TOUT EST PARADOXE.

Dans le monde du paraître, plus grand monde ne se regarde.

Dans un monde qui va vite, tout le monde ferme les yeux en priant pour qu'aucun n'accident n'arrive...

 

Born in the USA

Boring the USA

Les artistes créent du lien. Les artistes rassemblent en racontant, créant, chantant des choses qui nous ressemblent.

Les artistes portent la voix des peuples quand les politiciens portent la voix des...

Pour ces derniers, j'ai cessé d'écouter leurs conneries. Leurs mélodies sont dissonantes. Leurs voix sont nazillardes. Je ne suis pas les suiveurs. Je préfère les leaders.

Le Boss est de retour à Broadway... broad way... vaste chemin.

Il est né aux USA, il a parcouru les rues de Philadelphie, d'Atlantic City.

Il est né pour avancer, à travers les ruines de la ville. Il a dansé dans l'ombre en rêvant de jours de gloire.

Il a cultivé de grands espoirs dans son jardin secret jusqu'à la montée... et il devint la beauté américaine.

 

He's born in the USA. He walked through the streets of Philadelphia and Atlantic City.

He's born to Run, in the city of ruins. He danced in the dark, dreaming of Glory days.

He put High Hopes in his Secret Garden 'til The Rising...and so he became the American Beauty.

 

C'est important de croire.

De croire en soi. De croire en toi.

Les dieux sont vivants. Vivant en chacun de nous. Il paraît que Dieu est partout.

Tu crois qu'il est là aussi ? Où ? Ben... dans ton c... dans ton cœur.

Tu avais trouvé tout seul n'est-ce pas ?

Y a-t-il une guerre de civilisations ou une civilisation de la guerre ?

Les croyances orientent notre regard sur le monde.

La croyance peut être limitante.

La croyance peut être aveuglante.

L'ignorant croit qu'il sait tout.

Le savant sait qu'il ne sait rien.

 

 

 

Je ne sais pas comment je pourrais te donner envie de mater ce magnifique concert.

Je ne sais pas si mon modeste hommage à ce grand monsieur en est un.

Ça se termine toujours comme au début : j'en sais rien.

 

La fin de cet article sera différente.

 

Merci M. Springsteen.

You're doing a fucking good job, sweet Boss.

 

Low

 

Attends, attends...

Le titre de l'article caché était caché lui aussi.

Le titre est donc à la fin.

My Hero : l'art du Boss

Commenter cet article