Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le grain de poussière

Publié le par Low Ik

Le grain de poussière

Allongé sur le tapis du salon, il prend son temps. Il s'est enfin posé. Il profite de la vie au milieu de ses congénères.

Tout allait pour le mieux jusqu'à ce qu'un sac d'os vienne perturber leurs vacances improvisées.

Les minuscules grains de poussière avaient colonisé l'appartement tout entier. 

Le sac d'os ne voyait pas cette intrusion d'un bon oeil.

-Planquez-vous, cria l'un d'eux. Ils sont fous ces sacs d'os!! Ils nous ont créé ou l'inverse mais ils refusent de nous voir.

Le sac d'os, qui se faisait appeler Jean-Pierre, revint accompagné de son fidèle robot Tornado. Jean-Pierre contempla le champ de bataille et d'un geste assuré, il demanda à Tornado de se mettre en marche.

Les petits grains de poussière tentèrent de s'échapper dans les airs. Certains se cachèrent dans les poumons du propriétaire de l'appartement, ce qui fit éternuer ce dernier. Jean-Pierre était fou de rage. Pour les grains de poussière, c'était le carnage. Aspiré, délogé, le gang des poussières se retrouva confiné au fond d'un bol étanche. Les plus chanceux s'étaient cachés dans les rideaux, sur les vêtements. Certains avaient même trouvé refuge dans des endroits quasi inaccessibles pour le sac d'os.

Tornado cessa son grondement. Jean-Pierre le ramena dans sa niche. Il prit d'abord le temps de transvaser ses nouveaux prisonniers. Ils atterrirent au fond d'un sac. Quelle triste destinée!! Ils avaient participé à de nombreuses  constructions, des plus simples aux plus gigantesques et aujourd'hui, ils étaient traités comme de vulgaires déchets.

Le sac fut déplacé. Il se retrouva au milieu d'autres sacs. Un jour, ils furent enlevés et finirent abandonnés dans un immense entrepôt.

Les grains de poussière avaient survécu à l'assaut de Tornado. Ils allaient maintenant affronter l'épreuve du feu.

Leur sac se retrouva sur un tapis roulant. Leur esprit était dérouté.

La chaleur commença à monter. Le sac fut désintégré. Les petits grains de poussière décidèrent de se disperser. Les plus habiles d'entre eux réussirent à profiter des courants d'air chaud pour s'envoler. Ils parvinrent à s'échapper par la grande cheminée et restèrent cachés dans l'épaisse fumée. Cette fumée devint leur fusée.

Ils parvinrent à sortir de cette atmosphère nauséabonde. L'espace était leur domaine, leur royaume. Les grains de poussière étaient enfin de retour chez eux. Ils furent accueillis à bras ouverts par d'autres congénères. Ils entamèrent une danse folle au milieu de cette immensité et finirent par se regrouper et combler le vide. Les poussières devinrent cailloux. Les cailloux devinrent de plus en plus gros. Puis, les cailloux devinrent accueillant. Ils accueillirent différents éléments. Le climat changea. Il devint lui aussi accueillant. Le petit grain de poussière avait trouvé un chez-soi. Il pensait souvent à Jean-Pierre qui habitait à l'autre bout de l'univers. Peut-être qu'un jour, Jean-Pierre et ses congénères viendraient à leur tour coloniser leur nid douillé.

 

 

 

 

 

Commenter cet article