Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chamane

Publié le par Low Ik

Ce qui est en haut est en bas,

Ce qui est à l'extérieur est le reflet de ce qui est à l'intérieur...

Pour aller très haut à l'extérieur, il faut plonger très profondément en soi,

Là où se passe un big bang à chaque instant.

Il suffit de mettre un casque sur les oreilles

Et de laisser le corps battre la mesure.

Les vibrations extérieures s'entrechoquent avec les vibrations intérieures.

Peu à peu,

De mieux en mieux,

Elles s'harmonisent.

Le coeur nous ouvre alors les portes de la perception,

Les portes de la perfection.

GO

A-t-on besoin de comprendre pour ressentir?

Les émotions sont à fleur de peau. Quelles que soient leurs couleurs! (compte double)

Le souffle finit par être coupé.

Les mots ne peuvent plus refléter la réalité. L'invisible est indicible.

Mettre des mots sur l'inconnu revient à l'enfermer.

Limiter l'illimité, n'est-ce pas paradoxal?

Si je sais que je ne sais rien,

A quoi bon parler?

Pour partager des points de vue et se sentir moins seul?

Dans un  monde en perte de conscience,

L'éveil collectif est individuel.

Dans un monde en perte de confiance,

Ne devons-nous pas être objecteur de conscience?

Refuser l'illusion de soumission librement consentie.

Aura-t-on la force de remettre en question des siècles de croyances imposées?

Ne faut-il pas détruire l'environnement d'un système qui détruit notre environnement?

Ne faut-il pas être aliéné pour confier ses richesses à un autre?

Ne faut-il pas être aliéné pour confier son pouvoir à un autre?

Ne faut-il pas être aliéné pour faire le devoir d'un autre?

Ne faut-il pas être aliéné pour que les pauvres paient les impôts des riches?

Ne faut-il pas être aliéné pour produire et acheter les merdes qui permettent aux bourgeois de doublement nous exploiter?

Dans un monde en perte de conscience, supprimer les intermédiaires permettrait d' y voir plus clair.

Les chiffres, les offres et les demandes revêtent alors un visage.

L'économie prend un virage.

L'économie devient la monnaie du coeur.

L'entraide prend le pas sur le chacun pour soi.

Les banquiers font banqueroute. C'était écrit dans le mot: banque route.

Les actions seront alors réelles.

Les obligations seront tout aussi essentielles.

L'économie virtuelle doit retourner à sa place.

Dans leur cul.

Comme dans les forêts, il faut allumer des incendies pour bien nettoyer et permettre à la vie de renaître de ses cendres.

Puisse un putain de virus informatique planétaire mettre à plat tout ce système qui ne tourne pas rond.

Le message est envoyé.

Tôt ou tard, la vérité, comme les bulles spéculatives, finit par éclater.

Le virus bien réel s'en est pris à l'économie virtuelle.

La vanité. Voilà un mode qui compte double.

Un mot à double tranchant pour les prétentieux qui créent un monde bien compliqué pour refuser d'accepter ce qu'ils sont: rien.

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/vanit%C3%A9/81048

Si la technologie peut nous asservir. Elle peut aussi nous servir.

Puisse-t-elle nous libérer de cet enfer que nous avons créer.

Puisse-t-elle nous libérer du virtuel qui finit par nous étouffer.

 

Les animaux ont infiltré nos maisons et nos coeurs.

Ils nous rappellent par leur présence ce qu'est l'amour vrai.

Quelque part, dans une famille, un chat ronronne. Il diffuse ses bonnes ondes à ses colocataires.

Quelque part, dans une grotte, un chamane ronchonne. Il diffuse ses bonnes ondes à ses compagnons de misère.

Puisse ce vieux monde reposer en paix.

Puisse le nouveau monde vivre en vrai.

 

Peace and understanding,

 

Low

Commenter cet article