Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'erreur humaine

Publié le par Low Ik

Si l'on en croit la théorie de l'évolution, l'Humanité est le résultat d'une multitude d'erreurs.

Erreurs de reproduction de l'ADN.

L'erreur peut être salutaire et conduire à évoluer.

L'erreur est humaine et je suis humain.

Je suis donc une erreur ou plus exactement le résultat d'une somme d'erreurs.

Les erreurs que j'ai vécues, celles dont je fus l'auteur et celles dont je fus acteur.

On tire des leçons de ses erreurs.

Parfois, les leçons sont difficiles à apprendre et il faut les répéter....erreurs à répétition.

Peut-on dire qu'une erreur est une expérience pas encore terminée?

L'expérience est conclue quand le savoir s'est agrandi, quand la conscience s'est enrichie.

L'erreur est un trait d'union entre le dehors et le dedans, entre l'infiniment petit et l'infiniment grand.

Une erreur au niveau quantique peut avoir un résultat fantastique.

Rien ne se perd, rien ne se crée et tout se transforme.

 Erreur d'action qui entraîne de vives émotions.

Les erreurs peuvent générer de la douleur, réactiver des blessures.

On peut alors saupoudrer ses blessures de graines d'espoir et les arroser de notre amour intérieur.

Les graines retrouvent leurs racines puis finissent par germer. La graine devient blé...on peut alors récolter.

De la blé-sure, il ne reste que le sure. La faiblesse est devenue force. 

La lumière naît de l'ombre, la sagesse de la bêtise, la leçon de l'erreur et tout ceci est un cycle sans fin.

Il y a des leçons. Il y a aussi des caleçons.

Erreur intime, bonheur infime, qui par le petit trait d'union caché sous le tissu unit ou désunit.

L'imagination active réunit ici Freud et Jung.

Il y a des livres, il y a délivre.

Il y a écrire, il y a décrire.

Il y a les cris, il y a l'écrit.

Lettre ou pas lettre, telle est la question.

Les pensées ne sont peut-être finalement que des lettres envoyées depuis l'être profond dans le but de générer un profond changement?

Il y eut un livre rouge. Chez moi un livre vit le jour.

Tout est à l'envers, tout est de travers, tout est comme il se doit.

Chacun sa vie. Chacun se vit. Chacun se lie. Chacun se lit.

Le lit est fait mais parfois le lit défait.

Le lit est fée mais parfois la fée délie.

Parfois la fée délire.

L'un se vide, l'autre se plaint.

L'un se plie, l'autre se remplit...l'autre se replie?

Le vide n'est rien mais est aussi source de tout.

Une erreur n'est peut-être finalement qu'un vide qui a été comblé.

C'est ainsi que l'Humanité a trouvé sa place au milieu de rien...

C'est ainsi que j'ai trouvé ma place au milieu de l'Humanité. Je suis un petit bout de rien.

Il s'est transformé et est devenu mien.

Chaque jour je le travaille en espérant qu'un jour il devienne....LIEN

Qu'il devienne BIEN.

Qu'il devienne TIEN.

On ne peut nier le rien.

Peut-être que lire permettra de lier?

Il y a des erreurs repérables, il y a des erreurs réparables.

Pardon est la clé de la porte d'entrée de ce repère.

Pardon est la clé de la porte de sortie de la misère.

Pardon, dans l'erreur, est le mot de la fin.

PARDON!

 

Il est temps pour moi me téléporter.

Je me laisse transporter par le fil de mes pensées.

J'atteris à l'autre bout de l'Univers.

Je me pose sur un banc. Je regarde l'ici de loin et cela me semble insignifiant, une étoile brillante au milieu d'un espace sombre, une idée dans un coeur assombri.

Le sale gosse a évolué.  Il a vieilli l'enfoiré.

Il marche main dans le coeur avec le vieux assis sur un banc.

 

 

Il y a les erreurs de jeunesse, il y a les erreurs de sagesse.

Je suis sur la voie du milieu. Je progresse. Je transgresse.

Il y a le sauvage, il y a le sage.

Ils se rencontrent par delà les nuages.

Ils se rapprochent au fil de l'âge.

Il y a l'espace inter-cellulaire, il y a l'espace interstellaire.

On peut se demander POURQUOI.

Le hasard malicieux répond par : POURTANT.

La vie est comme le temps, elle suit son cours.

Ceci est mon blog. Ceci est mon globe.

Il ne tourne pas forcément bien rond.

Rien n'est carré.

Etre ici c'est un peu comme être dans le triangle des Bermudes:

On se sent perdus et chez soi en même temps.

 Il y eut le POURQUOI, le COMMENT, le OU. Ils naviguent avec le QUAND.

Les réponses sont imparfaites, incomplètes.

Il y a la réalité que chacun interprète.

Un peu perdu et chez moi en même temps,

C'est ici que j'aperçois une nouvelle planète.

Vais-je arriver à la faire sortir de ma tête?

Tout n'est qu'une question de regard finalement.

Regarder au loin pour mieux voir ce qui est tout prêt, ceci est une science: la science fiction.

La science fiction est l'univers où l'imagination s'active.

La conscience, en cherchant à comprendre, est détective.

L'erreur est humaine.

Si on arrive à en tirer la leçon, l'erreur devient aubaine.

On fait des erreurs, consciemment et inconsciemment, 

Mais on ne sait jamais où cela nous mène.

On ne sait jamais où cela nous AMEN.

OK OK

Peut-être dois-je à nouveau rencontrer les aliens?

Car ils sont au delà du toi et du moi, ils sont notre lien.

J'ai écrit avec l'oeil du tigre.

C'est autre chose d'entendre battre le coeur d'un livre,

D'en dessiner le corps et de le faire vivre...

Je ne sais si j'arriverai à dévoiler cette planète

Mais j'espère t'avoir fait un peu voyager dans ta tête.

L'imagination est comme une lunette:

Grâce à elle, on voit l'invisible.

Grâce à elle, on croit en l'impossible.

Les scientifiques regardent au loin pour voir le passé.

Peut-on utiliser le même chemin pour aller dans l'avenir?

Yin et Yang, la voie est au milieu.

Fais attention, tu marches dessus 😉

Passé, présent et futur, TOUT EST VRAI.

Passé, présent et futur, TOUT EST LIE.

 

 

Peace and fucking alien understanding,

Low